2015-france-1D

J’ai été très agréablement surpris par la Kindarena de Rouen. Une très belle salle, bien calibrée pour l’événement et où, quelque soit l’endroit ou l’on se trouvait, on pouvait suivre facilement les combats. La salle d’échauffement était également parfaite, grande et bien agencée. Le fait que ce soit à 1h30 de Paris me semble aussi être un bon choix car cela facilite l’accès (train, voiture) et cela permet aux clubs qui ont le plus d’athlètes (les clubs parisiens) de ne pas faire exploser leur budget.

Faut-il garder la formule actuelle des première div’ ? Les deux journées ont été longues, et il y a clairement deux championnats en un, avec des judokas amateurs d’un côté et d’autres qui sont dans un parcours de haut-niveau. Ne devrions-nous pas revenir à un championnat avec 16 athlètes par catégorie auquel tout le monde sans exception devrait participer ?

Hormis Teddy Riner, qui pour la deuxième année consécutive avait fait le choix de disputer les France, la plupart des autres leaders français étaient absents. Certains d’entre eux n’ont pourtant aucun titre de champion de France. C’est dommage…

L’Equipe 21 qui joue le jeu de retransmettre du judo, n’avait pas grand chose à se mettre sous la dent hier, et du coup ils se sont concentrés sur le parcours de Teddy. Ce championnat de France devrait être la vitrine du judo français, mais il ne l’est pas à l’instar du championnat du Japon. Mais nous sommes dans une année olympique donc chaque club et Athlete ont fait leur choix qui est respectable.

Petite remarque personnelle, les présidents de clubs n’ont même pas eu droit à une invitation. J’ai donc payé mes 16 euros… je vous rassure, je m’en suis remis émoticône wink

ClubCoups de Gueule
Author: Nomis Stéphane

Get Connected