Le télétravail : bienfaits et inconvénients

Enjeux du télétravail dans l’entreprise moderne : des outils et des hommes

Beaucoup d’entrepreneurs ont encore du mal à réaliser comment la transformation numérique va totalement bouleverser les process de l’entreprise de demain. Cette difficulté à se projeter est assez logique, car la transformation digitale se matérialise par… la dématérialisation.
Aujourd’hui déjà, le sériephile n’achète plus de DVD mais pratique le streaming ; le patron n’achète plus un CD logiciel, il travaille avec un ERP cloud. Mais le confinement lié à la crise sanitaire du Covid19 a accéléré de manière spectaculaire le processus du travail en ligne, à tous les niveaux : les patients ont découvert la télémédecine, les notaires se sont mis aux actes numériques et les professeurs ont fait leurs cours sur le web. Si les process de demain dépassent le seul travail à distance, tout manager doit savoir anticiper les enjeux du télétravail : productivité, management et technologie.

Enjeux humains du télétravail

Les défis du salarié

En février 2019, une étude de Malakoff Médéric Humanis indiquait que seuls 29 % des salariés pratiquaient le travail à distance.
Un an plus tard, en avril 2020, le confinement lié au Covid19 faisait que 7 salariés sur 10 pratiquaient le télétravail, une révolution !
Avant la crise, 54 % des salariés plébiscitaient la réduction des temps de trajet, 36% appréciaient la flexibilité de travailler chez soi et 36 % aussi s’estimaient alors plus efficaces.
Avec la crise, ils sont pourtant aujourd’hui 76 % à regretter de ne pas être au bureau, car ils découvrent les mauvais aspects : pour 89 %, c’est une nouvelle pratique et 73 % n’ont pas d’espace dédié dans leur logement.

Ces quelques chiffres montrent aussitôt les avantages et inconvénients du travail en ligne, et les enjeux qui se posent au télétravailleur.

 

• Productivité : le salarié étant plus heureux, beaucoup estiment que la productivité y gagne (+ 22 % selon une étude Greenworking), avec un salarié plus heureux, mais cette hausse est-elle durable sur le long-terme ?
• Flexibilité : gérer des horaires et une forme de liberté peut parfois s’avérer compliqué.homme en télétravail devant une fenetre• Confort de travail : selon qu’on ait ou pas un bureau ou une pièce isolée, une bonne connexion ou un 

bon ordinateur, certains salariés peuvent soudain se retrouver handicapés comparés à leurs collègues de bureau.
• Économies : d’un côté le salarié gagne sur ses trajets voire ses frais d’habillement (il peut tomber le costume chez lui !), mais il peut y perdre sur les repas ou l’investissement technique.
• Autonomie : au salarié d’organiser son travail selon un process d’objectifs et de deadlines. C’est un gage de confiance, qui suppose toutefois de la rigueur et une absence de procrastination.

Les défis du manager

L’absence physique des salariés peut mettre un manager en situation difficile, car il perd un point de repère essentiel : ses équipes !
La distance peut mettre un frein pour apprécier la productivité d’un salarié, les problèmes rencontrés par ce dernier, son état d’esprit.

Le plus dur est alors de savoir maintenir un esprit collectif : le manager doit veiller à ne pas considérer chaque collaborateur comme un free-lance avec des objectifs individuels et personnels.
C’est d’autant plus vrai que des rencontres informelles autour de la machine à café ne sont plus possibles, l’obligeant à garder en permanence une position hiérarchique.

Inversement, l’entreprise doit comprendre que le télétravail accroit son attractivité de toute société et peut l’aider à faire venir des talents.

La transformation digitale est alors l’occasion de repenser les process de travail au sein de l’entreprise, pour s’adapter à ces nouveaux enjeux.

• Travail collectif : c’est une possibilité pour repenser les groupes de travail (par objectifs, par affinités, par compétences) en formant si besoin des équipes transversales, plus souples et plus agiles.
• Repenser le travail : le travail à distance oblige à recadrer la fonction première du travail, des objectifs. Sauf obligation, le télétravail n’est pas une soi en fin : c’est donc une opportunité pour redéfinir l’organisation, les réunions, les espaces de travail, l’usage des TIC…
• Repenser la fonction managériale : déléguer, collaborer, faire confiance, accompagner…
• Réfléchir aux problématiques nouvelles, en termes de droit à la déconnexion, de sécurité au travail…
• Ne pas perdre le collectif : l’idéal est de garder une à deux journées présentielles hebdomadaire pour maintenir l’esprit de groupe, la cohésion, l’identité de la société, le lien social et l’intelligence collective. C’est peut être aussi l’occasion de repenser les formations, les séminaires, le team-building…

Enjeux technologiques du télétravail : les outils

Les défis de la société

La société, au sens de la collectivité nationale, a tout à gagner avec le télétravail, car le travail à distance s’inscrit souvent dans une politique RSE : baisse du risque routier, baisse des déplacements, diminution de l’empreinte carbone, déconcentration des populations…
Même si tout n’est pas lié au télétravail, le récent confinement a montré l’impact spectaculaire et rapide d’un arrêt des déplacements non essentiels pour la planète.

 

Toutefois, ce confinement a aussi pointé l’un des risques que pourrait faire connaître une transformation numérique totale, une forme de désociabilisation possible. Car dans la société, le travail a aussi une fonction sociale, renforcée voire réifiée par une présence physique.

Les défis de l’entreprise

Chaque entreprise va être confrontée à des défis et des enjeux en développant le télé travail : la réponse passe forcément par une stratégie globale, et non au cas par cas.

• 3 grands défis

La multiplication du télétravail ne peut s’envisager que sur des fondations technologiques solides et performantes.

Le premier défi est donc de fournir des outils réseaux puissants, avec des solutions mures, collaboratives et où la sécurité est garantie.
Le recours entre autres à des solutions type ERP cloud s’avère un outil de gestion puissant.

Le second défi est de fournir à ses collaborateurs des outils de travail permettant à chacun de bien travailler : il ne semble pas forcément logique d’imposer au salarié en télé travail le recours systématique à son ordinateur personnel.

Dans le cadre d’une nouvelle organisation, le 3eme défi consiste à refondre alors le système d’information, en lui associant de nouvelles fonctionnalités orientées sur la connectivité, le travail collaboratif et les performances de groupe.

Ces 3 enjeux doivent être pensés comme un tout.

• Stratégie globale pour le télétravail

Pour réussir ces défis et développer une vraie offre de travail à distance, il est donc essentiel de développer une stratégie globale accompagnant la transformation digitale d’une entreprise.

-Offrir de bons tuyaux et de bons outils : accès internet, réseau virtuel VPN, serveurs sécurisés, mise à disposition d’ordinateurs pour éviter le shadow IT avec les outils adéquats (webcam, casque…).
-Offrir un accès à des outils de productivité, de collaboration et des applications métiers à distance : il faut accroitre ces outils car, par nature, le travail à distance les utilise en surcapacité (chats d’équipe, réseaux sociaux d’entreprises, outils de téléconférence, messagerie instantanée…)
-Développer les compétences spécifiques liées au travail en ligne : formation avec différents outils comme la méthode Working Out Loud
-Recruter en se basant sur ces nouvelles compétences (soft skills)
-Cultiver une nouvelle culture d’entreprise… à distance : apprentissage numérique, participation, collaboration, échanges, team-building…

Dans le cadre de la transformation numérique des entreprises, le travail à distance est évidemment appelé à encore se développer, sans forcément atteindre les taux vus avec le confinement de la crise sanitaire. Compte tenu des spécificités du télétravail pour le salarié et pour le management, cette révolution numérique impose une stratégie globale, gardant une part de présentiel : pour répondre aux enjeux majeurs de productivité, de management et de ressources technologiques, l’approche doit alors être globale et surtout ne pas se faire ponctuellement. Un nouveau process ne supporte pas les rustines !

femme télétravaillant avec un thé devant son ordinateur portable

 

0 Points